Loyers impayés : quelles garanties pour les propriétaires ?

L’investissement locatif est particulièrement intéressant puisqu’il confère une réduction d’impôts ainsi qu’une perception de loyer mensuel. Cela permet également de se constituer un patrimoine immobilier qui peut être mis en location ou à disposition des membres de la famille et amis.

De nombreux avantages, mais un risque persiste : les loyers impayés. Les propriétaires ne sont en effet jamais à l’abri de louer à des locataires en difficultés financières et dans l’incapacité de payer leur loyer. Quelles sont aujourd’hui les mesures mises en place pour protéger les bailleurs ?

Souscrire à l’assurance loyer impayé

Afin d’encourager les investisseurs à acquérir un bien immobilier, une assurance garantissant la perception des loyers existe : l’assurance loyer impayé. Le propriétaire a alors la possibilité d’y souscrire afin d’être dédommagé en cas de loyer impayé. De plus, il est aussi protégé en cas de dégradation du logement, de départ anticipé du locataire et si le non-règlement du loyer engage des frais. Cependant, cette protection à 360° a un coût. Le propriétaire doit débourser entre 2,5 % et 5 % du loyer annuel charges incluses (ce montant peut varier en fonction des options choisies). Point positif, cette somme peut être déduite des revenus fonciers.

Enfin, pour être éligible à cette assurance, le bailleur doit s’assurer en amont de la solvabilité du locataire : réclamation d’un contrat de travail, des avis d’imposition, s’assurer que les revenus représentent 2,85 fois le montant du loyer et s’informer des allocations perçues.

Louer à des locataires éligibles au dispositif Visale

Cette fois-ci à destination des locataires, le dispositif Visale (Visa pour le Logement et l’Emploi) est un contrat de cautionnement gratuit. Cette mesure mise en place depuis 2016 assure le fait que, en cas de loyer impayé, Action Logement rémunère le bailleur. Le locataire devra par la suite rembourser cet organisme et, s’il ne le fait pas, Action Logement pourra demander la résiliation de son bail.

Cette garantie est valable durant toute la durée du bail, jusqu’à 36 mensualités de loyer et charges non payés pour le parc privé et 9 mensualités pour le parc social. Elle prend en charge les loyers dont les montants sont les suivants : 800 € en Île-de-France et 600 € en province pour les étudiants sans ressources. 1500 € en Île-de-France et 1300 € en province pour les autres profils.

Qui sont les bénéficiaires ?

  • Les étudiants quelle que soit leur situation
  • Les jeunes de moins de 30 ans
  • Les salariés de plus de 30 ans en mutation professionnelle ou nouvellement embauchés du secteur privé, dont le secteur agricole

Le dispositif Visale a déjà couvert 45 000 ménages dont 74 % de salariés, de quoi rassurer les propriétaires bailleurs ! Seul bémol, il ne protège pas contre les dégradations.

Contactez Pichet Administration de Biens pour en savoir plus sur ces dispositifs, nos conseillers sont à votre écoute !